Molenzorg
Braine-le-Château, Waals-Brabant
<p>Vieux Moulin<br />Moulin du Château<br />Moulin banal</p>
Foto: Robert Van Ryckeghem
Naam

Vieux Moulin
Moulin du Château
Moulin banal

Ligging Rue des Comtes de Robiano 4
1440 Braine-le-Château

sur Le Hain
kadasterperceel E296


toon op kaart
Geo positie 50.683479, 4.265026
Eigenaar Familie Cornet de Ways Ruart
Gebouwd voor 1226 / 16de eeuw / 2de helft 17de eeuw
Type Middenslag watermolen
Functie Korenmolen
Kenmerken Authentiek gebouw, uit natuur- en baksteen
Gevlucht/Rad Houten middenslagrad
Inrichting Nog aanwezig: 2 steenkoppels
Toestand Hersteld als museummolen
Bescherming M: monument, DSG: dorps- en stadsgezicht,
12.11.1954 (site) / 06.02.1970 (monument)
Molenaar Gids
Openingstijden Van Pasen tot einde september, op zater- zon- en feestdagen van 14.15 tot 17.30. Geleid bezoek heel het jaar mogelijk op aanvraag bij het Syndicat d'Initiative (tel. 02.366.97.43, fax 02.355.65.52, e-mail: tourisme@braine-le-chateau.org)

Beschrijving / geschiedenis

De Oude Molen of Kasteelmolen is gelegen op de Hain dichtbij het kasteel. Oude banmolen van Braine-le-Château en Haut-Ittre, vermeld als een gift verkregen in 1226. Hij behoorde voor de ene helft toe aan de kasteelheer (o.m. de graven de Robiano) en voor de andere helft aan het kapittel van Sinte-Waudru te Mons (Bergen).

De huidige gebouwen vinden hun oorsprong gedeeltelijk in de 16de eeuw (de voorgevel) en in de tweede helft van de 17de eeuw ( achterkant).

Eigenaars na 1830:
- voor 1834, eigenaar: Latour Tassis prins Maximilien Charles, te Ratisbonne (D)
- 1836, verkoop: de Robiano comte Eugène Gaspard Marie, te Braine-le-Comte
- later, de weduwe (overlijden van Eugène de Robiano)
- 28.02.1866, ruil: de Robinao - le Brun de Miraumont d'Ostregnies comte Léon Joseph Marie, eigenaar te Braine-le-Château (notaris Vandenhauten)
- 31.07.1893, erfenis: de weduwe en de kinderen (overlijden van Léon de Robiano)
- 04.06.1894, begin vruchtgebruik: a) de Robinao - de Jonghe d'Ardoye comte Stanislas Victor Marie Ghislain (voor naakte eigendom), eigenaar te Brussel en b) de Robiano-de Payve Léon Joseph Marie, de weduwe (voor vruchtgeburk), eigenares te Brussel (notaris Lecocq)
- 31.01.1897, einde vruchtgebruik: de Robiano-de Jonghe d'Ardoye comte Stanislas Victor Marie Ghislain, eigenaar te Brussel (overlijden van de weduwe de Payve van Léon de Robiano)
- 17.12.1909, erfenis: de weduwe en de kinderen (overlijden van Stanislas de Robinao)
- 10.05.1926, deling: a) Cornet de Ways Ruart-de Robino comte Louis Marie Joseph Ghislain Benoit (voor 1/2 vruchtgebruik + 1/2 naakte eigendom), eigenaar te Brussel en b) de Robiano-de Jonghe d'Ardoye comte Stanislas Victor Marie Ghislain, de weduwe (voor 1/2 vruchtgebruik), zonder beroep te Brussel (notaris Taymans)
- 12.02.1948, afstand: Cornet de Ways Ruart-de Robino comte Louis Marie Joseph Ghislain Benoit, eigenaar te Brussel (notaris Nerinck)
- 16.04.1971, gift: a) Cornet de Ways Ruart Arthur Benoit ANtoine Marie Ghislain, dokter in de rechten, te Braine-le-Château, b) Cornet de Ways Ruart Paul Lois Vincent Antoine en c) Cornet de Ways Ruart Marie Viviane Isabelle, zonder beroep te Braine-le-Château (notaris Nerincx)
- 2014, eigenaar: familie Cornet de Ways Ruart

De laatste molenaar was Albert Piérart, overleden in 1967. Hersteld in 1957, beschermd als site in 1954 & de molen als monument in 1970, ingericht als molenmuseum in 1973.

De initiatiefnemers van de restauratie van 1972-'73 waren "le syndicat d'Initiative" en de plaatselijke heemkring "la Taille d'Aulme". Architect was Yvan Van Mossevelde uit Afsnee; aannemer ruwbouw: R. Van Gansbeke uit Nevele; molenrad en schrijnwerk: Aurèle en zoon Jozef Haelterman, Olsene.
De molen is draaivaardig, maar niet meer maalvaardig en lokt vrij veel bezoekers.

Lieven DENEWET & Herman HOLEMANS

-------

Situé à proximité du château, ce moulin est cité dans une donation faite en 1226 par le seigeneur Othon de Trazegnies à l'hôpital Saint-Jean de Bruxelles.  Les bâtiments remontent partiellement au XVIe siècle (façade) et, pour l'essentiel, à la seconde moitié du XVIIIe siècle (arrière). Une poutre à l'intérieur du moulin porte la date de 1777.
Au moyen âge et sous l'Ancien Régime, la brasserie, le four et le moulin étaient " à ban " c'est à dire qu'ils faisaient partie du domaine seigneurial.
Le moulin tel que nous le connaissons aujourd)hui est fait de pierres d'arkose et de briques locales.
Il possède encore une roue à aubes qui actionne un mécanisme toujours en très bon état. Le site est classé depuis 1954, le moulin, depuis 1970.
Le moulin fut restauré en 1972 grâce à l'archarnement et à la ténacité du Syndicat d'initiative et de la Taille d'Aulme et devint en 1973 un musée de la meunerie.

Met dank aan Aimé Smeyers, Alsemberg

<p>Vieux Moulin<br />Moulin du Château<br />Moulin banal</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem

<p>Vieux Moulin<br />Moulin du Château<br />Moulin banal</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem

<p>Vieux Moulin<br />Moulin du Château<br />Moulin banal</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem

<p>Vieux Moulin<br />Moulin du Château<br />Moulin banal</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem

<p>Vieux Moulin<br />Moulin du Château<br />Moulin banal</p>

Verzameling Ons Molenheem

Bijlagen

Vincent Fifi, "Qui veut faire renaître le Hain à Braine-le-Château?", Le Soir, 02.10.2010, p. 18.
Une comune, un enju. Enfin, un vrai cours d'eau à valoriser!
Le paysage politique castellobrainois va-t-il changer en octobre ? Oui et non. Le bourgmestre Gérard Lemaire cédera le relais mais le premier échevin Alain Fauconnier emmènera le Renouveau brainois (RB)… vraisemblablement vers une nouvelle victoire. C’est qu’en plus de disposer d’une majorité absolue, le RB a intégré pour une partie de l’opposition, à savoir plusieurs membres d’Unis dont le chef de file Francis Brancart.
Mais le paysage tout court, lui, pourrait bien évoluer dans les années qui viennent. En effet, un de ses éléments essentiels, le Hain qui traverse la commune de part en part et relie Wauthier-Braine à Braine-le-Château, va enfin prendre des allures de cours d’eau normal. Son statut d’égout à ciel ouvert n’est plus d’actualité depuis la mise en service de la station d’épuration de l’Intercommunale du Brabant wallon.
C’est tout récent mais on peut enfin respirer sans crainte en passant sur le pont qui jouxte le très beau moulin banal. Du côté du RB, on a intégré ce changement dans quelques propositions.
« On va s’en occuper. À côté de l’auto-épuration naturelle, il faudra sans doute une action mécanique pour enlever la vase et désensabler certaines zones, notamment du côté du Moulin banal, confirme Alain Fauconnier. Nous avons déjà pris des contacts avec les services spécialisés de la Région wallonne pour programmer des curages. Il faudra aussi poser des gabions le long des berges qui ont souffert lors des dernières crues. »
Des interventions qui resteront mesurées : il faut procéder par étape, peut-être en remontant le cours d’eau à partir de la frontière avec Tubize. Des actions seront sans doute aussi entreprises avec l’aide du contrat de rivière, notamment pour lutter contre les plantes invasives.

Mais le RB n’est pas chaud pour de gros travaux de mise en valeur du Hain enfin épuré.

« Il traverse beaucoup de propriétés privées et hors des villages, on est dans des zones agricoles : laissons d’abord faire la nature, on sait qu’elle va très vite », indique Alain Fauconnier.

Daniel de Galan (WBCN), lui, concède d’emblée que ce changement de la qualité du cours d’eau n’a pas été pris en compte dans le programme. Si ce n’est dans sa dimension de lutte contre les crues, avec la nécessité de ne pas urbaniser aveuglément la commune.

Côté Écolo par contre, le Hain fait l’objet d’attention pour une autre raison : pourquoi ne pas utiliser ce cours d’eau enfin « fréquentable » pour produire de l’énergie.

« Il y avait des moulins, des filatures qui tiraient parti de la rivière il y a quelques dizaines d’années, explique la tête de liste, Patrick Delmée. Pourquoi pas un projet hydroélectrique autour duquel les autres communes de l’Ouest pourraient collaborer, et en ouvrant aussi la porte à l’investissement des citoyens ? »

Literatuur

J. Van Belle, "Le moulin banal de Braine-le-Château", in: Brabant, XXV, 1973, p. 18-23;
Herman Holemans, "Kadastergegevens: 1835-1985. Brabantse wind- en watermolens. Deel 6: arrondissement Nijvel (A-E)", Kinrooi, Studiekring Ons Molenheem", 1995; M.A. Duwaerts e.a., "De molens in Brabant", Brussel, Dienst voor Geschiedkundige en Folkloristische Opzoekingen van de Provincie Brabant, 1961;
J.L. Van Belle & Cornet de Ways-Ruart, "Le moulin banal de Braine-le-Château", Braine-le-Château, La Taille d'Aulme, 1977, 10 p., ill.
H. Meurant et J.-L. Van Belle, "Braine-le-Château et son passé", in: Le Folklore Brabançon', n° 175, 1967, p.197-251, ill., krt.
J.-L. Van Belle, "Le patrimoine de Braine-le-Château", Carnets du Patrimoine, 85, 2011, 44 p., ill.
Vincent Fifi, "Qui veut faire renaître le Hain à Braine-le-Château?", Le Soir, 02.10.2010, p. 18.


Laatst bijgewerkt: dinsdag 5 augustus 2014
Stuur uw teksten over deze molen Stuur een (nieuwe) foto van deze molen  

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in databasezoek op provincieStuur een e-mail over molen <?=$naam?>, <?=$plaats?>homevorige paginaNaar Verdwenen Molens